Il existe plus de 300 races de chiens. Des plus petits aux plus grands en passant par ceux dits « moyens ». Des plus répandus aux plus rares. La taille ne fait pas tout ; il y a des chiens de petite taille qui ont besoin de bouger plus que d’autres. Il ne faut pas s’y méprendre !

« Le chien est un compagnon idéal pour une personne âgée sédentaire », confie le Dr Petra Rouch-Buck, ingénieur de recherche à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT) dans un article publié sur le site destinationsante.com. A condition d’orienter son choix sur des races ou types de chiens bien précis.

L’apport affectif du chien ne fait aucun doute ; mais il faut choisir son chien en fonction de son propre mode de vie, ce que l’on en attend et ce que l’on pourra assurer pour son bien-être

Tous les chiens, aussi de petite taille soient-ils, ne conviennent pas à une personne âgée. Ni comme à des maîtres célibataires ou vivant en famille – avec ou sans enfant – de manière générale.

Choisir un chien calme et docile

A une personne âgée sédentaire, Petra Rouch-Buck recommande surtout « un chien calme et docile. Il est donc préférable d’éviter les chiots qui seront plus actifs, ont d’avantage besoin d’une activité physique intense et qui nécessitent avant tout une éducation. Je leur conseille plutôt de se tourner vers un animal adulte, déjà propre, éduqué et équilibré ».

Il existe en fait plus de 300 races de chiens. Il est donc difficile d’en dresser une liste exhaustive Des chiens de petite taille comme le carlin, par exemple – spitz nain, petit spitz, westie… – , ou très doux comme le Cavalier King Charles, peut être un bon choix. Quel que soit l’âge du maître…

Tout futur propriétaire peut y trouver son bonheur dès lors qu’il en fait l’acquisition en connaissance de cause, en prenant le temps et en ne l’achetant pas n’importe où !

Le chihuahua est un autre exemple de chien de petite taille par excellence ; malgré les apparences, il n’est pas si fragile que cela. Sa taille passe-partout est un avantage. Mais lui aussi a besoin de présence, d’attentions et de se défouler dans la mesure de ses besoins.

Citons également, dans cette liste non exhaustive, le pékinois ; attention, il demande tout de même une constance dans son entretien tout comme le shih-tzu.

Un bouledogue français fait partie des « petits chiens », mais il a lui aussi besoin d’un maître disponible pour qu’il puisse s’exprimer. Le boston terrier présente pour sa part moins de problèmes de santé, car il a une face moins aplatie.

Jack Russel : petit, mais de fort caractère !

A éviter en revanche le Jack Russel terrier. Certes, il est petit de taille, mais ce chien est un « chasseur » de par ses origines ; il demande de l’exercice et il ne manquera pas d’exprimer son atavisme.

Certains acquéreurs, mal renseignés, en ont fait les frais. Le club qui gère la race met d’ailleurs en garde les futurs acquéreurs face à ce chien un peu trop à la mode et que l’on ne présente pas toujours sous sa véritable nature.

27 variétés de teckels au choix

Chez les petits chiens, on peut encore évoquer les teckels. Attention, ce sont des chasseurs ! La variété à poil ras est décrite comme la plus « timide » de toutes. Le poil long est « affectueux » (c’est son côté épagneul qui prédomine) ;  alors que le poil dur est qualifié d’extraverti. Chez eux, entre les tailles et les couleurs, vous avez le choix entre 27 variétés !